ANIMAUX ET HUMAINS, UNE COMMUNAUTE DE DESTIN FACE AU COV19

Non, vous n’êtes pas seul.e à vous poser la question.

Vous, défenseur.euse des droits des animaux, cherchez à raccrocher les wagons avec le Cov19. Vous pensez à ces milliards d’animaux confinés 7 jours sur 7 dans des espaces bien plus réduits que les nôtres : 1m2 par cochon, une feuille A5 par poule. Vous postez des photos de votre chat avec un masque FFP2, relayez les vidéos de pigeons affamés en Catalogne, ou transférez des fake news sur le retour des dauphins à Venise.

Mais vous savez que vous pouvez faire mieux.

Vous qui connaissez le rôle des élevages intensifs dans les épidémies comme la vache folle, la peste porcine ou la grippe aviaire (1), et le rôle de la dégradation des habitats et de la perte de biodiversité à l’origine de zoonoses (2), dont ce fichu Covid19. 

Vous qui savez mieux que personne que si le monde était vegan, nous réduirions de 75% les risques de pandémies (3) qui vont exploser dans les années à venir (4). Vous êtes informés des effets dominos (effondrements économiques (5), risques nucléaires (6)…) , qui pourraient s’en suivre, abondamment décrits par les collapsologues (7).  

Mais comment prendre la parole sur la question animale alors que tout tourne autour du virus, du pangolin et des stocks de PQ chez Lidl ? 

Alors que vous avez le désagréable sentiment que cette pandémie n’est qu’une petite répétition générale, vous pressentez que l’attention de votre communauté et des médias sera monopolisée par le Cov19 pour de nombreux mois encore. Alors vous consultez vos équipes, à la recherche d’un nouveau fil d’Ariane. 

Vous vous demandez comment articuler votre stratégie, vos actions et votre discours d’animaliste pour qu’ils fassent sens avec le contexte actuel. Et si vous ne savez pas encore comment communiquer aujourd’hui, vous n’avez pas non plus envie d’attendre la sortie de crise, car vous savez qu’elle ne fait que commencer.  

En arrière plan, vous tentez de chasser cette pensée un peu spéciste qui vous traverse : parler de la condition animale serait quand même un peu déplacé alors que tous ces humains se battent, souffrent et meurent un peu partout dans le monde pour faire face à la pandémie. #jesuisacotédelaplaqueouquoi?

Pourtant, vous avez conscience qu’il s’agit d’une opportunité. L’opportunité de toucher les personnes dans un moment de plus grande disponibilité, à la recherche de la moindre excuse pour échapper à une horde d’enfants hors de contrôle, en ce 15ème jour de confinement. 

Mais surtout, l’opportunité de basculer vers un changement de paradigme, de déployer une économie résiliente, de voir émerger des modes de consommation sobres et peut-être, enfin, de modifier notre relation au Vivant. 

Cette perspective fait vibrer en vous l’espoir d’un monde meilleur.  

Et vous réalisez que la question n’est plus de savoir si les animaux méritent des droits, s’ils souffrent, s’ils ont des émotions, s’il est moral de les tuer, nécessaire de les manger, utile de les exploiter, si on peut tuer les moustiques, ou comment vivrait-on dans un monde sans vache. Il n’y a plus de question d’ailleurs. 

Opposer les humains et les animaux n’a désormais plus aucun sens. La barrière invisible des espèces a volé en éclat avec cette pandémie, et les partisans du « les humains d’abord » sont définitivement hors-jeu. Car on ne peut plus ignorer à présent que crise sanitaire et condition animale sont intimement liées. 

Et de réaliser alors qu’avec tous les autres animaux, nous formons depuis toujours une communauté de destin.

Et quoi qu’en disent les carnistes, notre survie ne passera pas par la consommation de chair animale cette fois-ci. Elle passera précisément et nécessairement par son abolition, sans délai. Au delà de tous les impacts positifs sur l’environnement (11) et la santé (12) que cela génère, nous libérons ainsi des terres pour favoriser la souveraineté et la diversité alimentaire locale dont nous avons tant besoin aujourd’hui (13) et réduisons dans le même temps les risques de pandémies. 

En respectant tout simplement le droit à vivre des autres animaux que moi, je pose l’acte le plus important pour la survie de l’humanité

Et il n’est même pas question de les aimer, de les protéger ou de les sauver. Juste de les considérer comme faisant partie du peuple, habitants du même espace que nous. Ce faisant, nous érigeons des principes naturels de respect de la vie et des écosystèmes et réglons d’un coup, d’un seul, une grande partie des risques qui pèsent sur notre espèce.

Alors vous qui œuvrez au quotidien pour les animaux, laissez-moi vous dire que votre action et votre communication sont plus que jamais importantes, salvatrices et pertinentes au moment où l’humanité est menacée. Car inclure les animaux dans notre cercle de compassion et de considération nous renvoie au seul acte d’évidence auquel le Cov19 nous conduit.

Et de conclure : Nous n’avons d’autre choix que d’émanciper les animaux de l’exploitation humaine. Le véganisme est notre seule chance de survie.

 


Sources

(1) https://www.investigaction.net/fr/quelle-est-la-relation-entre-la-pandemie-de-coronavirus-et-notre-alimentation/ 

(2) https://theconversation.com/covid-19-ou-la-pandemie-dune-biodiversite-maltraitee-134712

(3) https://www.consoglobe.com/lien-pandemies-consommation-viande-cg 

(4) https://theconversation.com/comment-les-changements-environnementaux-font-emerger-de-nouvelles-maladies-130967

(5) https://theconversation.com/effondrement-des-marches-financiers-le-coronavirus-nexplique-pas-tout-134677

(6) https://reporterre.net/Dans-les-centrales-nucleaires-le-coronavirus-inquiete-les-sous-traitants 

(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Risques_d%27effondrements_environnementaux_et_sociétaux 

(8) https://reporterre.net/Le-gouvernement-cree-une-cellule-militaire-pour-surveiller-les-opposants-a-l-agro-industrie 

(9) http://www.regards.fr/politique/article/emmanuel-macron-est-il-un-danger-pour-la-republique

(10) https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/le-cofondateur-d-extinction-rebellion-devant-la-justice-londonienne_2103370.html 

(11) https://www.greenpeace.fr/elevage/ 

(12) https://www.youtube.com/watch?v=30gEiweaAVQ&list=PLANBwH2_a2vfttrMu0rFdQIyoKPmB6MXu&index=2&t=0s

(13) https://www.viande.info/elevage-viande-sous-alimentation