STORY#3 – KM200-300 – FOLCARDE👉TOULOUSE

Cela fait au moins une dizaine de jours que je n’ai pas écrit malgré ma promesse de le faire tous les soirs. Difficile de raconter en quelques lignes la richesse de ce que fut ce séjour toulousain. Il s’agissait pour moi de la première grande étape « urbaine » si proche du départ que je n’avais d’ailleurs pas eu beaucoup de temps pour la préparer.

Cette étape sera marquée par de très belles rencontres, de celles qui comptent. 

Bastien, qui m’hébergera les premiers jours à Toulouse, et ce double de la clé qu’il me remettra en me disant ceci : « tu es chez toi, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, à chaque instant de ta vie ».  

Karine, colocataire discrète, sensible et drôle, chez qui je m’installai pour une dizaine de jours, qui me laissera sa chambre, me jouera du yukulélé, me préparera une bonne soupe, me forçera à faire une inhalation, et me fera découvrir l’origine du bol.  

Yolande, désarmante de vie et de beauté, soeur, mère et amie en même temps, tellement son coeur peut accueillir d’amour, et en donner. Elle qui a accueille chez elle des animaux rescapés. 75 au total dont une poule nommée Charlotte qui, dès qu’elle la voit, court vers elle et se loge sous le creux de son bras.

Sophie, ma grande amie et logisticienne de l’aventure, qui dirige d’une main maîtresse les opérations depuis son poste de commandement en Savoie. Grâce à elle, je suis maintenant équipée de mes affaires d’hiver. Nous avons eu la chance de découvrir Toulouse ensemble. Quelle joie de la retrouver !

Brigitte, journaliste totalement dévouée à la cause animale, qui m’a fait une très belle interview à l’issue de laquelle, nous sommes tombées dans les bras l’une de l’autre, comme si nous nous étions reconnues, étonnées et émues de trouver en l’autre un reflet si fidèle.

Leilla, restauratrice-gastronome-marocaine-bouddhiste-vegan et maman de 3 enfants ! Encore une énergie et un engagement hors norme qu’elle a choisi de manifester en procurant aux autres de la joie par le plaisir des sens et du palais. Encore une femme qui mène sa barque toute seule, et qui force le respect.

La cause animale a ceci de particulier qu’elle est porteuse de valeurs très fortes, et d’un rapport sensible au monde. Et lorsqu’on vibre de cette même note, c’est comme si on avait l’impression d’être de la même famille de coeur. 

Et de confirmer que la question animale est décidément bien genrée et semble pousser les femmes vers une émancipation guerrière. Et de commencer à rencontrer des hommes qui ne prennent plus les femmes comme des êtres vulnérables à opprimer ou à protéger, mais qui savent admirer leur courage et les aider à prendre leur place, sans se sentir menacés. 

Karine, Brigitte, Yolande, Sophie, Leilla, je vous dédie cette story. Femmes puissantes, gardiennes du temple de la vie. Par votre coeur immense, vous transformez le monde en un endroit plus sûr et plus beau. Par votre élan de vie, je suis portée. 

Merci.

✌️✌️✌️

D’autres photos sur mon compte Instagram  ➡️https://www.instagram.com/chapyctur/

D’autres aventures sur mon compte Facebook ➡️https://www.facebook.com/humanismalife/